2024

Travel Smart Ranking

Découvrez comment 327 entreprises à travers le monde respectent leurs engagements en matière de réduire et déclarer les émissions du transport aérien d’entreprise.

Ce classement est mis à jour régulièrement et reflète les nouvelles données soumises par les entreprises entre les publications annuelles du classement.

Lire la méthodologie complète ici et le résumé exécutif ici

Catégorie – Nouveau classement
NOUVEAU DÉVELOPPEMENT
Compagnie
Pays
Secteur
Objectif
Année
Spécificité de l'objectif
Reporting
Score
total
A
Swiss Re
Suisse
Finance
-50%
2023
À la cible
Rapports AT
13.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 73 108 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 38 478 tCO2
Oui
A
Zurich Insurance Group
Suisse
Finance
-70%
2023
À la cible
Rapports AT
13.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 39 435 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 20 755 tCO2
Oui
A
Lloyds Banking Group
Royaume-Uni
Prestations de service
-50%
2023
Cible BT
Rapports AT
13
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 20 174 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 11 867 tCO2
Oui
A
Arcadis NV
Pays-Bas
Conseil
-50%
2025
À la cible
Rapports AT
12
Type de cible : Intensité
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 28 220 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 14 853 tCO2
Non
A
Fidelity International
Royaume-Uni
Finance
-50%
2024
À la cible
Rapports AT
12.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Non
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 10 862 tCO2
Oui
A
ABN Amro
Pays-Bas
Finance
-50%
2025
À la cible
Rapports AT/BT
12
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 4
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 10 400 tCO2
Non
A
Abrdn
Royaume-Uni
Finance
-72%
2025
Cible BT
Rapports AT/BT
12
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 9 282 tCO2
Oui
A
Novo Nordisk
Danemark
Produits pharmaceutiques et biotechnologie
-50%
2025
À la cible
Rapports AT/BT
12
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 63 050 tCO2
Non
A
Ericsson
Suède
Télécom
-50%
2023
Cible BT
Rapports BT
11.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 82 599 tCO2
Oui
A
AstraZeneca
Royaume-Uni
Produits pharmaceutiques et biotechnologie
-23%
2025
Cible BT
Rapports AT/BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 210 568 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 110 825 tCO2
Oui
A
Crédit Agricole
France
Finance
-30%
2025
Cible BT
Rapports AT/BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 43 859 tCO2
Oui
A
HSBC
Royaume-Uni
Finance
-50%
2030
Cible BT
Rapports BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 197 078 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 103 725 tCO2
Oui
A
Mapfre
Espagne
Finance
-8%
2024
À la cible
Rapports BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 11 116 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 5 851 tCO2
Oui
A
Oracle
États-Unis
Technologie
-25%
2025
À la cible
Rapports AT/BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 173 807 tCO2
Oui
A
Pfizer Inc
États-Unis
Produits pharmaceutiques et biotechnologie
-25%
2025
Cible BT
Rapports BT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 276 712 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 145 638 tCO2
Oui
A
PricewaterhouseCoopers (PwC)
Royaume-Uni
Conseil
-50%
2030
Cible BT
Rapports AT
11
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 677 165 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 356 403 tCO2
Oui
B
Adobe
États-Unis
Technologie
-30%
2025
Cible BT
Rapports BT
10.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Non
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 68 473 tCO2
Oui
B
Antea Nederland B.V.
Pays-Bas
Conseil
-50%
2030
Cible BT
Rapports AT
10.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 2
Années de reporting*** 3
Reporting CDP: Non
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 182 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 107 tCO2
Non
B
Atlassian Corporation Plc
États-Unis
Technologie
-25%
2025
Cible BT
Rapports BT
10.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 3
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Non
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 19 380 tCO2e (hors CO2 incl.) – CO2 uniquement : 10 200 tCO2
Oui
B
M&G plc
Royaume-Uni
Finance
-46%
2030
Cible BT
Rapports AT
10.5
Type de cible : Absolu
Années depuis l'annonce de l'objectif**: 1
Années de reporting*** 4
Reporting CDP: Oui
Reporting des émissions non-CO2 Oui
Émissions liées aux voyages en avion en 2019: 8 946 tCO2e (non-CO2 incl.) – CO2 uniquement : 4 708 tCO2
Oui

AT = de l'anglais "Air Travel". Seuls les voyages en avion sont compris    BT = de l'anglais "Business Travel". Tous voyages d'affaires sont compris  AT/BT= reporting mitigé****

*Émissions réelles si déclarées, sinon estimées à partir des émissions BT. Les émissions en tCO2e, y compris les effets non-CO2, sont divulguées si elles sont déclarées par l'entreprise. **À partir de janvier 2024. ***Entre 2019 et 2022, avec donc un maximum de 4. **** La société déclare BT pour certaines années et AT pour d'autres.

Téléchargez le classement

Nouveaux développements

Entreprises qui ont soumis de nouvelles données et amélioré leurs performances

23 avril 2024
Airbus
Aérospatial
Pays-Bas
23 avril 2024
ING Group
Finance
Pays-Bas
23 avril 2024
Arcadis NV
Conseil
Pays-Bas

Les données relatives aux engagements et aux rapports ont été collectées avec diligence par Transport & Environment. Les entreprises sont invitées à soumettre de nouvelles données pour examen et à améliorer leurs performances en contactant .

La durabilité d'une entreprise comporte de multiples facettes. Ce classement traite seulement les vols d'affaires, qui sont essentiels à la réduction des émissions et à l'avenir de l'aviation durable. Mais il y a d'autres critères à prendre en compte pour qu'une entreprise soit considérée comme un leader en matière de développement durable. 

Questions et réponses

Lors de la première édition du classement publiée en 2022, 229 entreprises ont été sélectionnées. Ceux-ci ont été choisis parmi la liste des 100 meilleurs flyers d'entreprise 2021, la base de données Science-Based Targets (SBTi) et une sélection d'entreprises européennes sur la base de leurs engagements ou de leurs rapports en matière de voyages d'affaires. 

En 2022, nous avons supprimé un nombre limité de petites entreprises ou de compagnies à faible vol, et ajouté un certain nombre de grandes entreprises susceptibles de voyager beaucoup pour affaires, en fonction du nombre d'employés, de la capitalisation boursière et des émissions élevées liées aux voyages d'affaires dans l'ensemble de données du CDP. En 2023, nous avons supprimé un très petit nombre d'entreprises en raison de fusions ou faisant partie d'un autre groupe d'entreprises, et avons ajouté plusieurs nouvelles entreprises ayant des émissions élevées liées aux voyages d'affaires dans l'ensemble de données du CDP. Le classement comprend désormais 327 entreprises.

Le classement classe les 327 entreprises selon onze indicateurs, relatifs aux émissions du transport aérien, aux objectifs de réduction et au reporting. Chaque indicateur était décomposé en différents niveaux de réussite, qui attribuaient à une entreprise un nombre de points spécifique. 

Par exemple, pour le premier indicateur sur les objectifs (c'est-à-dire si l'entreprise a pris un engagement de réduction et s'il mentionne spécifiquement les voyages d'affaires en avion), l'entreprise s'est vu attribuer 0 point si elle n'avait pas d'objectif, 0,5 point si elle avait un objectif général de réduction des émissions, 1 point si elle avait un objectif de réduction des émissions liées aux voyages d'affaires et 1,5 point si elle avait un objectif de réduction des émissions liées aux voyages d'affaires en avion. 

Pour un aperçu détaillé des onze indicateurs et du nombre de points attribués pour chaque niveau de réussite, veuillez vous référer au tableau 2 du briefing.

Nous avons divisé la fourchette de note totale, qui va de -1 à 14,5 points, en quatre parties égales correspondant aux catégories A, B, C ou D. Les entreprises sont catégorisées en fonction de leur note totale. 

La note A correspond à un score de 10,5 points ou plus. Une entreprise ayant la note B a un score total compris entre 6,5 et 10. La note C a été attribuée à toutes les entreprises ayant obtenu une note comprise entre 3 et 6. Enfin, la note la plus basse, D, a été attribuée à toutes les entreprises ayant obtenu une note inférieure ou égale à 2,5 points.

Nous accordons une attention particulière aux entreprises les plus émettrices qui n’ont pas d’objectifs de réduction de leurs émissions liées aux déplacements professionnels. Il s'agit notamment de Volkswagen, Accenture, KPMG International, Johnson & Johnson, SAP, Siemens, IBM, Microsoft, Alphabet et Thyssenkrupp.

Des points sont déduits pour ne pas divulguer les émissions et pour être un émetteur majeur (c'est-à-dire avoir des émissions de transport aérien en 2019 supérieures à 280 000 tCO).2). Le score minimum (-1) représente une entreprise qui n’a pas d’objectif de réduction des émissions et qui soit n’a pas de reporting, soit est un émetteur majeur.

Toutes les entreprises ont été contactées avant la publication du classement. Toute entreprise souhaitant soumettre des données supplémentaires est libre de le faire. Nous examinerons alors les données et mettrons à jour le classement le cas échéant. 

L'édition de cette année du classement a été mise à jour pour inclure quelques entreprises supplémentaires (voir question 1). Nous avons également mis à jour la notation d’un indicateur et en avons ajouté un autre. Pour ce qui est de la spécificité du reporting, si une entreprise déclarait ses émissions liées aux voyages aériens certaines années et uniquement les émissions liées aux voyages d'affaires d'autres années, 1,5 point était attribué pour la déclaration mixte AT/BT, au lieu des 2 points précédents.  

Un nouvel indicateur a été ajouté pour la réduction des émissions, avec 0,5 point supplémentaire attribué aux entreprises qui ont maintenu leurs émissions de voyages en 2022 à moins de 50% des niveaux de 2019, atteignant ainsi l'objectif de la campagne. Cet objectif a été établi sur la base de l'analyse rigoureuse du projet Transport & Environment. Feuille de route pour une aviation neutre sur le plan climatique montrant qu'une réduction 50% des voyages d'affaires globaux est nécessaire au cours de cette décennie, afin de maintenir l'aviation dans une trajectoire compatible avec une température de 1,5°C. Briefing de T&E Comment l’Europe peut réduire sa demande de pétrole d’un tiers d’ici 2030 souligne également la contribution nécessaire que la réduction à court terme des voyages d'affaires peut apporter à la sécurité énergétique. Dans le cadre d’une réduction globale des voyages d’affaires, il est juste que les entreprises ayant des niveaux de vols plus élevés – et des moyens importants – aient une plus grande part de responsabilité dans la réduction significative et rapide de leurs émissions. Une poignée d'entreprises de premier plan ont déjà fixé des objectifs compatibles avec l'objectif de la campagne, et 115 entreprises du Travel Smart Emissions Tracker ont maintenu des réductions de 50% ou plus sur la base des données de 2022, démontrant la faisabilité.

De plus, les 28 principales entreprises révélées dans notre enquête [1] comme ayant établi des politiques visant à déplacer les activités aériennes vers le rail sont soulignés par un badge, les identifiant en tant que pionnier ou concurrent du secteur ferroviaire. 

[1] https://travelsmartcampaign.org/wp-content/uploads/Rail-first-for-business_2023-11-2.pdf

La note attribuée aux entreprises peut avoir changé par rapport à 2023. Dans ce cas, une flèche est là pour indiquer si l'entreprise est montée ou descendue de catégorie. 

En 2022, les émissions des compagnies aériennes sont restées 48% inférieures aux niveaux de 2019. Cela était encore dans une certaine mesure dû aux restrictions de voyage imposées par la pandémie de COVID-19, mais nous constatons que les émissions des entreprises n'ont pas rebondi de la même manière que celles de l'aviation commerciale. Un objectif significatif en matière de voyages d’affaires devrait prendre 2019 (ou une année précédente) comme référence. Nous publions les données d'émissions de 2019 car elles sont plus représentatives des voyages aériens des entreprises lorsqu'elles étaient libres de voler. Nous indiquons ensuite si les entreprises ont maintenu leurs émissions de 50% ou plus en 2022 en dessous des niveaux de 2019, atteignant ainsi l'objectif de la campagne. Le dernier aperçu des réductions d'émissions de voyage des entreprises peut être consulté sur la page Web Travel Smart Emissions Tracker. 

Les entreprises peuvent se voir attribuer un "broad target" (objectif large) même si elles incluent les déplacements professionnels dans l'objectif de réduction qu'elles ont fixé. En effet, les objectifs qui incluent les déplacements professionnels avec d'autres sources d'émissions peuvent être atteints sans réduction significative des déplacements professionnels. Par exemple, si un objectif est fixé pour les déplacements des employés et les voyages d'affaires, il est tout à fait possible que l'entreprise atteigne son objectif en réduisant uniquement les émissions liées aux déplacements des employés (déplacements en voiture journaliers, par exemple). Pour que les émissions liées aux voyages en avion fassent l'objet d'un objectif significatif, elles doivent représenter une part substantielle du champ d'application pour lequel un objectif est fixé. Nous avons considéré qu'un objectif était spécifique aux voyages d'affaires si les émissions liées aux déplacements représentaient plus de 75 % des émissions sur lesquelles un objectif était fixé, et/ou si l'entreprise détaillait clairement et explicitement son plan de réduction des émissions liées aux voyages d'affaires dans le cadre de son objectif plus large. 

Au dessus du CO2, les moteurs d’avion émettent d’autres gaz – oxydes d’azote, dioxyde de soufre et eau – et des particules (suie). Ceux-ci sont communément appelés non-CO2 émissions, et on estime qu’ils représentent les deux tiers du réchauffement climatique total dû aux vols. Pourtant, très peu d’entreprises reflètent l’impact total des vols d’affaires en prenant en compte les émissions non liées au CO.2 effets. 

Les entreprises devraient prendre en compte tous les impacts des vols d’affaires sur le réchauffement climatique et les réduire. Nous avons constaté que 44 entreprises sur 327, contre 40 précédemment, ouvrent la voie en déclarant des émissions non liées au CO.2 émissions associées aux vols d’affaires. 

Les secteurs de la finance, du conseil et de la pharmacie présentent la meilleure répartition des scores, avec plusieurs entreprises classées A et B. Le secteur le plus représenté, l'industrie manufacturière, n'a pratiquement que des scores C et D, à l'instar du commerce de détail et de la construction. Le secteur de la technologie a quelques B, mais aucun A.

Les entreprises des trois pays les plus représentés, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, ainsi que les Pays-Bas, occupent un classement similaire, même si le Royaume-Uni compte une part plus élevée d'entreprises A. Cela peut s’expliquer par le fait qu’au Royaume-Uni, un tiers des entreprises du secteur financier se comportent bien. La Grande-Bretagne et la France tous deux disposent de cadres juridiques exigeant que les grandes entreprises rendent compte chaque année de leurs émissions de gaz à effet de serre. De nombreuses entreprises américaines déclarent chaque année leurs émissions dans une certaine mesure et, même si cela ne constitue pas encore une obligation légale nationale, la Californie a désormais adopté une législation obligeant les grandes entreprises exerçant leurs activités dans l'État à déclarer chaque année leurs émissions.  Aux Pays-Bas, à partir de juillet 2024, les entreprises de plus de 100 employés devront déclarer au gouvernement leurs émissions liées aux déplacements et leurs progrès vers la réduction obligatoire 50% des émissions liées à la mobilité domestique d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 2016. L’Allemagne, en revanche, ne compte pas de sociétés A, mais seulement quelques sociétés B. Sa part élevée (45%) des entreprises manufacturières et énergétiques mal classées l'explique en partie. Une politique nationale serait la bienvenue pour remédier à ce manque de transparence et d’engagement à réduire les émissions des voyages d’affaires.

Plus d'informations sur la campagne :

Denise Auclair
Chargée de la campagne Travel Smart
Transport & Environment
info@travelsmartcampaign.org.

Pour les demandes médias :

Diane Vitry
Chargée de communication
Transport & Environment
diane.vitry@transportenvironment.org