'Travel Smart' est une campagne mondiale menée par Transport & Environment (T&E) et Stand.earth, en collaboration avec des partenaires à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie. La campagne vise à réduire les émissions des voyages d'affaires en avion, comme levier pour considérablement réduire l'impact climatique de l'aviation dans les prochaines années.

Comment réduire les émissions liées aux déplacements aériens des entreprises de 50 % ou plus par rapport aux niveaux de 2019.

La campagne a été lancée à un moment crucial, lorsque les déplacements d'affaires en avion commencent à resurgir après la pandémie. La pandémie nous a montré qu'il était possible pour les entreprises d'opérer avec considérablement moins de voyages long-courriers. Lors de la prochaine décennie, la meilleure façon de réduire les émissions de l'aviation est de voler moins. Pour le moment, la production à l'échelle des carburants durables et des avions à zéro émission n'est pas possible actuellement post-2030, et la compensation des émissions carbonne s'est révélée inefficace.

L'objectif principal de la campagne est donc de réduire les émissions des voyages aériens d'affaires de 50 % ou plus par rapport aux niveaux de 2019.  Cela peut également envoyer des signaux à l'industrie et aux autres acteurs, et aider à susciter des changements qui contribueront à accélérer l'innovation et la mise à l'échelle des technologies propres. 

Nous pensons que les entreprises ont une occasion unique de conduire ce changement.  Les voyageurs d'affaires représentent environ 12 % des passagers, mais jusqu'à 75 % des recettes sur certains vols, de sorte que leurs choix ont un effet de levier important sur le secteur de l'aviation. Il est temps pour les dirigeants et les employés des entreprises de mettre la théorie en pratique, en adaptant les politiques d'entreprise au nouveau paradigme qui consiste à voler moins et à réaliser plus.  Les gouvernements ont également un rôle à jouer dans ce phénomène.

En savoir plus sur la campagne

Entre 2005 et 2019, le trafic aérien en Europe a augmenté de 67%, entraînant une augmentation de ses émissions à un moment où elles doivent impérativement baisser. Il est prévu que les émissions continuent à augmenter de 38% supplémentaires d'ici 2050. Cela doit cesser.

Nous devons donc agir maintenant si nous voulons réduire les émissions de l'aviation avant 2030 et éliminer son impact sur le climat d'ici 2050. Le rapport du GIEC a appelé à des réductions rapides et profondes des émissions, avec les trois prochaines années étant cruciales. Limiter les vols long-courrier sont un important levier afin de réduire les émissions liées aux transports.

La pandémie a vu le nombre de vols chuter de façon spectaculaire et nous avons appris à mieux vivre et travailler. Avec considérablement moins de vols, les entreprises ont continué à oeuvrer tout en maintenant des liens avec leurs clients et d'autres partenaires commerciaux.

Dans le contexte actuel de crise où il est impératif de réduire notre dépendance au pétrole, nous devons maintenir des niveaux de vol réduits, comme pendant la pandémie. En 2020, l'UE a réduit sa consommation de pétrole de 64,4 Mtep par rapport à 2019. 37% de cette baisse étaient dus à la baisse des vols internationaux, alors qu'ils ne représentent que 6,3% de la consommation de pétrole pour le transport. Le plan en 10 étapes de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) pour réduire la consommation de pétrole met en évidence la contribution significative que peut apporter la réduction des vols d'affaires et l'utilisation de trains à grande vitesse au lieu d'avions pour les déplacements professionels.

Les voyageurs fréquents – moins de 1% de la population mondiale – représentent plus de 50% des émissions de l'aviation. Les voyages d'affaires sont l'un des principaux moteurs de la demande en aviation. Si nous le réduisons de 50%, cela réduirait les émissions de 32,6 MtCO 2 d'ici 2030 en Europe, ce qui équivaut à retirer de la circulation 16 millions de voitures polluantes. Un vol plus intelligent est quelque chose que nous pouvons tous faire. L'idée d'envoyer des travailleurs aux quatre coins de la planète semble de plus en plus dépassée et inefficace.

Il ne s'agit pas d'arrêter de voler, il s'agit de voler moins et de réaliser plus. Nous pouvons remplacer les vols d'affaires long-courriers par de la collaboration virtuelle et passer du transport aérien régional au train à grande vitesse.

"Travel Smart" est une campagne mondiale menée par Transport & Environment (T&E) et Stand.earth en partenariat avec des partenaires d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie.

Voir nos partenaires

Le classement "Travel Smart", lancé dans le cadre de la campagne, classe 230 entreprises américaines et européennes en fonction de huit indicateurs, relatifs aux objectifs de réduction des émissions, au reporting et aux émissions liées aux voyages en avion. Il révèle que des efforts sont en cours pour réduire les émissions des entreprises, mais que des mesures supplémentaires sont nécessaires.

Le classement Travel Smart montre que de nombreuses entreprises ne se sont pas encore mobilisées pour réduire leurs niveaux de voyages d'affaires. Sur les 230 entreprises, 193 n'agissent pas avec suffisamment de rapidité et d'ambition pour lutter contre les émissions liées aux déplacements professionnels. Des entreprises comme Volkswagen, Google et BP se situent dans la catégorie la plus basse du classement et doivent accélérer la réduction de leurs voyages d'affaires. 

Une entreprise avec un score A a un objectif de réduction des voyages d'affaires aériens d'au moins -50% d'ici 2025 ou plus tôt. Ces entreprises publient leurs émissions de voyages aériens depuis plus d'un an. Les entreprises répondent aux normes les plus élevées du classement en matière de voyages d'affaires et donnent l'exemple aux autres entreprises. Seules huit entreprises (3%) du classement, dont quatre au Royaume-Uni, atteignent ce score.

La pandémie a déclenché des changements dans nos façons de travailler presque du jour au lendemain. Cela a conduit à un changement culturel dans les bureaux, où les employés ont réalisé les avantages d'une routine de travail plus flexible, créant une pression interne pour du changement.

De plus, les entreprises sont de plus en plus scrutées par le public et évaluées sur leurs politiques environementales. La campagne travaille avec des chefs d'entreprise et des employés, des décideurs politiques et d'autres acteurs concernés pour soutenir de nouvelles et meilleures façons de se connecter et de moins prendre l'avion tout en réalisant plus. 

La vie professionnelle est très différente depuis la pandémie. Les avantages de la réduction des vols d'affaires long-courriers et leurs impacts environnementaux disproportionnés n'ont jamais été aussi clairs. Mais au cas où plus de convictions seraient nécessaires, nous avons les preuves à l'appui. C'est ainsi que vous voyagez 'smart'.

Le classement de la campagne apporte pour la première fois l'impact des voyages d'affaires et des vols long-courriers dans la sphère publique. Il encourage le changement en établissant des références sur les émissions des voyages d'affaires et s'efforce d'améliorer la transparence nécessaire pour suivre les progrès.

Les entreprises peuvent profiter de l'opportunité unique d'influencer l'accélération de l'aviation durable et de réduire leurs émissions d'entreprise, en développant une politique basée sur des objectifs, ouvrant la voie à la réduction de moitié des émissions mondiales nécessaires d'ici 2030.

La campagne donne aux chefs d'entreprise les outils nécessaires pour permettre le changement au sein de leur entreprise, améliorer leur objectifs, innover dans leurs politiques environnementales et investir dans leur réputation. Les gouvernements peuvent jouer un rôle important en assurant que les objectifs climatiques du secteur aérien sont incorporés dans les plans climatiques des entreprises et les rapports d'émissions.

En partageant des preuves d'entreprises qui se sont déjà adaptées aux changements et en ont vu les avantages, la campagne incite les entreprises et leurs employés à introduire une nouvelle culture de voyages d'affaires. Elles peuvent également transmettre cette culture au-delà de leur réseau, pour créer un véritable boulversement dans notre système économique.

Rejoignez-nous dans notre campagne
Le classement .

Ce site Web stocke des cookies sur votre ordinateur. Ces cookies sont utilisés pour collecter des informations sur la façon dont vous interagissez avec notre site Web et nous permettent de nous souvenir de vous. Nous utilisons ces informations afin d'améliorer et de personnaliser votre expérience de navigation et pour des analyses et des mesures sur nos visiteurs à la fois sur ce site Web et sur d'autres médias. Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, consultez notre Politique de confidentialité.