France

Les entreprises françaises réduisent-elles leurs émissions liées aux voyages d’affaires ?

Maio 24, 2024
Analyse des émissions en 2023

En France, le plan gouvernemental de sobriété énergétique demande aux entreprises de réduire leur consommation d’énergie pour les déplacements, en prenant le train au lieu de l’avion pour les trajets inférieurs à 4 heures. Les Pays-Bas ont déjà fait de cette ambition une loi : à partir de juillet 2024, les entreprises de plus de 100 employés devront rendre compte au gouvernement des progrès réalisés pour atteindre l’objectif de réduction de 50 % des émissions liées à la mobilité domestique d’ici à 2030, par rapport aux niveaux de 2016.

En analysant les émissions des 18 entreprises françaises pour lesquelles nous avons eu accès aux données, nous constatons que leurs émissions ont été réduites d’un tiers (-33 %) en 2023 par rapport à 2019, ce qui représente 425 000 tonnes de CO2 économisées à un moment charnière de l’action climatique mondiale. Ceci est équivalent aux émissions de 215 000 voitures pétrole en un an. Il s’agit toutefois d’un rebond significatif par rapport à 2022, année où les émissions des 18 entreprises étaient restées à la moitié (-50 %) des niveaux de 2019.  Si les 16 entreprises qui dépassent aujourd’hui ce seuil avaient maintenu leur activité en 2023 à 50 % des niveaux de 2019, notre analyse montre que cela aurait permis d’économiser près de 245 000 tonnes de CO2 supplémentaires.

Les responsables politiques français doivent adopter une loi visant à réduire de moitié les émissions liées aux voyages d’affaires. Le meilleur moyen de contrôler les émissions de l’aviation au cours de cette décennie est d’arrêter la croissance de la demande, et pour cela, la réduction des émissions des voyages d’affaires est essentielle. 

Read more:
Junho 19, 2024
FUTEBOL
Eurocopa 2024